pressescooter

Marc Tripault (23 Pizza Street): « Je n’ai plus aucune raison de changer de marque de scooter pour mes livraisons »

marc-tripault-michael-youn-jose-garcia-23-pizza-street

Nous poursuivons notre série de témoignages de professionnels de la livraison en scooter électrique. Marc Tripault, restaurateur depuis 16 ans, est le très sympathique gérant de “23 Pizza Street” à Bourges. Il affirme n’avoir aujourd’hui aucune raison de changer de marque de scooter électrique pour ses livraisons. Pour l’entrepreneur l’autonomie, la rentabilité et le SAV ont été déterminants dans son choix.

« L’entretien des modèles thermiques est très problématique »

Marc Tripault : « Au départ on cherchait une réponse alternative électrique pour nos livraisons qui étaient alors réalisées qu’avec des scooters thermiques. Il faut savoir que nous en place depuis 16 ans et qu’on les change tous les deux ans ou deux et demi. Cela nous a donné pas mal de temps pour regarder les différentes marques de scooter électrique dans plusieurs concessions et de faire notre choix. 

Quand on utilisait des scooters thermiques nous en étions déjà à 3 ou 4 passages chez le garagiste en 6 mois car les pannes étaient plus fréquentes. Il faut savoir que ce sont des appareils qu’on utilise à l’extrême. On a eu toutes les marques possible et imaginable de scooters thermique pour la livraison. En fait, ces machines doivent démarrer une trentaine de fois dans la même soirée. L’entretien des modèles thermiques est très problématique. Le premier aspect était l’huile et l’essence à stocker et les pleins de fuel à payer régulièrement. C’étaient déjà très compliqué. 

L’autre problématique était économique. Entre 600 et 700 euros d’essence par mois pour sept scooter thermique. Entre 700€ et 900€ par an pour l’huile. »

« En 6 mois d’essai, le garagiste n’a vu le RedE qu’une seule fois »

Marc Tripault : « Après être passé au thermique 2 temps, nous avons voulu prendre un scooter électrique pour tester et voir ce que cela donne. Du coup on a pris un scooter RedE via la société de location Scootlib. Nous, on a toujours travaillé en crédit-bail et on s’autofinance nous-même.

Au bout d’une semaine d’essai, nous avons regardé l’ensemble du véhicule et avons pu évaluer que l’autonomie du scooter RedE nous permet de réaliser tout un service. L’autonomie est très important pour nous et de ce côté le RedE répond à nos attentes.

La partie cycle du scooter électrique RedE est vraiment très satisfaisante. Le moteur est super résistant. En 6 mois d’essai, à part la révision réglementaire, le garagiste n’a vu le scooter RedE qu’une seule fois. Aucune panne. C’est énorme ! Ce véhicule électrique tient vraiment la route. Du coup côté trésorerie on est bien. C’est du bonheur.

Par ailleurs, je suis très agréablement surpris par le service après-vente de RedE très réactif. Ils sont très disponibles et les solutions sont tout de suite apportées.

Aujourd’hui, je n’ai plus aucune raison de changer de marque de scooter pour mes livraisons. L’autonomie et la fiabilité sont au rendez-vous. Avec le RedE, c’est carré et efficace. C’est tout ce que mon business demande ! »

portrait-marc-tripault

Marc Tripault est le gérant d’un restaurant 23 Pizza Street situé à Bourges.

23 Pizza Street
23 av. Jean Jaurès – 18000 Bourges
Tél : 02 48 24 02 02
E-mail: contact@23pizzastreet.com
Site web : https://www.23pizzastreet.com/web/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − 4 =